Spiritualité - Métaphysique - Philosophie - Ethnologie - Symbolisme

Ultreïa ! Plus loin, plus haut... sur les chemins de la sagesse

Ultreïa ! Plus loin, plus haut... sur les chemins de la sagesse

S'abonner à la newsletter

Trinh Xuan THUAN

Biographie

Né en 1948 à Hanoï (Vietnam), Trinh Xuan THUAN voit le jour dans une famille de mandarins et de lettrés.
La guerre d’indépendance menée par Ho Chi Minh prend alors de l’ampleur. En 1954, après la défaite française à Dien Bien Phu, sa famille s’installe au sud, à Dalat. Le jeune Thuan va y suivre un cursus scolaire à la française.
Imprégné de culture confucéenne, il sera profondément marqué par la notion humaniste deren( “amour de l’humanité” ) qui implique d’agir selon leli ( “rite” ), ensemble de préceptes religieux, sociaux et moraux qui
dicte une conduite tout en retenue, très respectueuse des autres et de l’ordre en place, à commencer par celui des ancêtres et des aînés. Élégance, humilité et affabilité naturelle caractérisent d’ailleurs sa personnalité.
En dépit de la guerre sans merci engagée contre le régime communiste du Nord Vietnam par les ÉtatsUnis, Thuan passera une enfance relativement heureuse à Saigon. Il y poursuit ses études jusqu’en 1966 avant d’intégrer l’École polytechnique de l’Université de Lausanne, où il va approfondir la physique. Excellent élève, il peut bientôt rejoindre la prestigieuse Université de Caltech à Los Angeles, où enseigne Richard Feynman et Murray Gell-Mann, futurs Prix Nobel de physique, avant de se tourner vers Princeton. Il y rédige sa thèse sous la houlette de Lyman Spitzer, un astronome réputé qui va piloter la mise en œuvre du télescope spatial Hubble. Sa passion pour la cosmologie et l’astronomie s’affirme. Après un bref retour au Vietnam, il retourne à Caltech aux côtés de James Gunn qui mène alors un vaste programme d’observation et de recherche à Palomar. Désormais enseignant à l’Université de Virginie, il revient temporairement six mois à l’Institut d’astrophysique de Paris avec lequel il collaborera plus tard, avant d’être naturalisé américain en 1981. Il ne cesse plus, dès lors, d’approfondir son champ de recherche sur l’astronomie extragalactique et, à partir de 1988, il entame en parallèle une œuvre de vulgarisation de haut niveau en langue française, où son talent pédagogique fait vite merveille. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, on le voit ainsi s’intéresser à la “mélodie secrète” du monde, au “destin de l’univers”, aux mystères des origines, aux “voies de la lumière”, à l’Infini ou au Vide. Dans plusieurs livres – L’infini dans la paume de la main ( en dialogue avec Matthieu Ricard ), Le Cosmos et le Lotus ou le Dictionnaire amoureux du ciel et des étoiles–, il expose également sa philosophie humaniste et son approche spirituelle ainsi que son appréciation des avancées de l’astrophysique. Codécouvreur en 2004 de la plus récente des galaxies grâce au télescope Hubble, il a reçu en 2009 le prix Kalinga de l’Unescoet en 2012 le prix mondial Simone et Cino del Duca pour son œuvre de vulgarisation scientifique.

Illustration David Despau

Articles du même auteur

Rencontre avec l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan